Av. de Vaudagne 1

1217 Meyrin – Suisse

+ 41 22 800 25 33

Activer Javascript!

 

Soutenez-nous grâce à vos dons

CH20 0900 0000 1734 7536 2

 

bolivie

En Bolivie, la même approche qu'au Pérou a été utilisée: réaliser quelques rénovations qui pourront servir d’exemple pour influencer les futures constructions de bâtiments en milieu de montagne.

 


 

 

 

Contexte

Le département de Chuquisaca se trouve au sud de la Bolivie et occupe une surface de 51’524 km2 (5% du territoire national). Il s’étage entre 2500 et plus de 4000m d’altitude et réunit 10 provinces et 28 municipalités. Dans ces communautés des Andes boliviennes, les conditions de vie et les opportunités d’accès et de continuité de la scolarité sont très précaires (76,8% d’élèves scolarisés dans le primaire, pour 23,2% dans le secondaire). Le taux d’analphabétisme départemental est de 27% (18% chez les hommes et 35% chez les femmes de plus de 15 ans).

 

Dans la municipalité de la vallée d’Icla, à l’est de Sucre, 5 internats ruraux ont permis à plus de 190 enfants et adolescents de poursuivre leur scolarité en 2011. Dans ces internats ruraux, les élèves passent la semaine, tout en se rendant à l’école publique voisine. Ils peuvent ainsi recevoir une formation compléte basée sur le développement de valeurs et d’auto-organisation, bénéficier d’un soutien scolaire et d’un suivi nutritionnel, et participer à l’organisation d’évènements culturels et sportifs. Ce modèle d’internat développé a créé une dynamique sociale participative au bénéfice des enfants et des adolescents, quant à l’amélioration de leur qualité de vie et de leur formation.

 

L’évaluation de ces internats a néanmoins révèlé certaines faiblesses en termes d’équipements et de confort de base, en particulier en ce qui concerne l’internat de Cantar Gallo, qui accueille en majorité des enfants du primaire. Cet internat, associé à l’unité éducative de même nom, est rattaché au noyau éducatif de Thaco Pampa. En 2011, il a accueilli 30 pensionnaires, soit 21% des effectifs de l’Unité Educative (146 élèves en tout). Les caractéristiques de la région où se trouve l’internat de Cantar Gallo sont difficiles: l’internat se trouve à 3800 métres d’altitude, le terrain est accidenté, il n’y a pas d’électricité, la température moyenne se situe entre 10 et 15 degrés et peut descendre en dessous de zéro en hiver.

 

Au vu du contexte de cet internat, le volet sud du programme «Robin des Watts» prévoit d’améliorer les infrastructures selon des critères d’utilisation optimale de l’énergie et de développer des processus pédagogiques et mettre au point des modules éducatifs intégrant le respect de l’environnement. Au Pérou, la rénovation des écoles avec les techniques utilisées grâce au programme «Robin des Watts» est bien reconnue. S’agissant de techniques simples et faciles à mettre en œuvre, il n’y a aucune «dépendance technique» des populations locales. En Bolivie, la même approche sera utilisée.

 

 

ProAgro, le partenaire local

 

ProAgro est une ONG bolivienne fondée en 1984 qui travaille à l’amélioration des conditions de vie dans le département de Chuquisaca. Grâce à sa forte présence dans les communes, elle est considérée comme une des ONGs les plus importantes de la région. Elle œuvre principalement dans les domaines du changement climatique, de la sécurité alimentaire et de l’accès aux technologies productives, selon un modèle de développement territorial qui comprend la promotion de l’éducation, la construction d’alternatives économiques compétitives et la lutte contre l’exclusion sociale.

ProAgro est fortement engagée envers les secteurs sociaux les plus défavorisés, et appuie une construction participative du développement local grâce à la consolidation des capacités locales et à «l’empowerment» de la population.

Son intervention s’axe entre autres sur le soutien d’internats, l’amélioration des méthodes pédagogiques, la mise en place de formations techniques adaptées au contexte local et l’implication des communautés et autorités locales dans le processus éducatif. Ceci afin de garantir l’accès à l’éducation pour les enfants et adolescents de la région et lutter contre l’abandon scolaire. ProAgro soutient actuellement 11 internats ruraux. Ces internats sont indispensables à la poursuite de la scolarité au-delà des 3-4 anneées d’école primaire pour les enfants des communautés isoleées.

Dans les écoles associées, divers ateliers sur la protection et la conservation de l’environnement, la démocratie et la citoyenneté, le «leadership», l’hygiène, la santé, la sexualité sont intégrés au programme scolaire. Ainsi, la région bénéficiera à terme d’acteurs mieux formés et permettra d’avoir des répercussions positives sur la santé des familles.

 


 

Robin des Watts est une marque déposée par terragir – énergie solidaire.